Lagardère, le militant milliardaire.

Avez-vous vu la nouvelle affiche de campagne de notre cher président-candidat Nicolas Sarkozy (NS pour les croyants) publiée dans le Paris Match du 25 mars de cette année ? Excusez pour le retard, nous ne sommes tombés sur ce numéro qu’aujourd’hui.

Après l’échec de la « France Forte », le staff de communiquants du président se devait de réagir !

Décryptons ensemble (tout devient possible) la stratégie de communication/marketing développée à travers cette affiche/pub.

Sa posture de 3/4 rappelle la photo officielle du président fraichement élu devant la bibliothèque en chêne vernis de l’élysée. Message : « Nicolas Sarkozy n’est pas n’importe quel candidat, c’est votre président bande de merdeux ». Pourtant, la prise en plongée, donne l’image d’un homme simple. Son petit sourire coincé nous le rendrait presque sympathique. En tout cas plus proche de ce fameux peuple, qui jusqu’à preuve du contraire, décide encore de son représentant. « Aujourd’hui c’est la crise les gars ! Le rêve américain c’est fini ! Le Fouquet’s, les yatchs, le jet, les rolex. Tout ça c’est terminé. Soyons simples ! Soyons Modestes ! »

EXCLUSIF : Après l’épreuve de Toulouse, il nous reçoit à l’élysée – Nicolas Sarkozy – « Je serai un président différent ».

Deux messages dans ce texte : Le premier, plus voyant, est un classique en politique « Je vous ai compris, je vais changer ». A défaut d’avoir compris le peuple, il aura au moins été contraint de reconnaître grâce aux sondages que son quinquennat sera difficile à défendre.

Le second, plus subtil, met en avant le drame Toulousain. Thème cher à Nicolas Sarkozy, qui s’efforce par tous les moyens de le mettre au premier plan du débat politique.

Message global : « Je vais changer : Puisqu’on ne peut plus réussir dans ce pays de merde, attaquons nous aux « étrangers d’apparence » qui tuent nos enfants et volent notre travail ! »

Je sais ce que vous allez dire… « Paris Match est un magazine d’informations sérieux dont l’objectivité ne saurait être remise en cause ».

Pourtant, il fait parti du groupe de presse  Hachette Filipacchi Médias qui lui même appartient au groupe Lagardère. Arnaud Lagardère parrain du petit Louis Sarkozy. Sans doute souhaitait-il seulement remercier son poto Nico pour l’avoir décoré de la, très prisée, légion d’honneur en 2008.

Nicolas Sarkozy : La France Forte c’est son d’Estaing !

Ca y est ! Après sa déclaration de candidat, hier au 20h de TF1, Nicolas Sarkozy nous propose sa nouvelle affiche de campagne :

Passant outre le fait que l’image de fond, représentant un somptueux levé de soleil sur une mer profonde et calme, provienne d’une banque d’image, qui en fait est une photo de mer Grecque…

Le slogan n’est pas sans rappeler celui de la campagne de Valery Giscard d’Estaing en 1981

Connaissant le destin de Valery en 81…

Nous n’avons pas pu nous empêcher de vous partager ces quelques détournement d’affiches qui circulent sur la toile :

bybye !